Frédéric-Gaël THEURIAU
Site web de Frédéric-Gaël Theuriau  
  La biographie
  Les travaux de recherche
  Les publications
  => 2017
  => 2016
  => 2015
  => 2014
  => 2013
  => 2012
  => 2011
  => 2010
  => 2009
  => 2008
  => 2007
  => 2006
  => 2005
  => 2004
  => 2003
  => 2002
  => 2001
  => 2000
  => 1999
  => 1998
  => 1997
  => 1996
  Les coupures de presse
  Citations critiques
  Pour commander
  Liens utiles
2009
                                                                                             
                           
  LES PUBLICATIONS EN 2009  
                                                                                              

   « Préface » et « Arsinoé contre Célimène ou la provocation contrée par la défense », in La Provocation en littérature, Paris, Le Manuscrit, 2009, p. 15-22 et p. 91-106, 31 euros, ISBN 978-2-304-02592-7


1. Les dévôts
   1.1. Un pouvoir considérable à la Renaissance
   1.2. L’arrivée des libertins au début du XVIIe siècle
   1.3. Le cas du Misantrope de Molière
2. Les scènes III et IV de l’acte III du Misantrope de Molière
   2.1. L’arrivée d’Arsinoé (scène III)
      2.1.1. Interrogations de Célimène
      2.1.2. Portrait d’une prude
   2.2. Les fausses confidences (première partrie de la scène IV)
      2.2.1. Les fausses civilités
      2.2.2. La provocation d’Arsinoé
      2.2.3. La défense de Célimène
   2.3. Attaque et défense à visage découvert (seconde partie de la scène IV)
3. L’hypocrisie remise en question au XVIIe siècle
   3.1. Un vice à abolir…
   3.2. …ou un mal nécessaire ?
   3.3. Une stratégie de provocation

   « Paul-Louis Courier et Pierre-Jean de Béranger », in Cahiers Paul-Louis Courier, Saint Avertin, Société des Amis de Paul-Louis Courier, 2009, p. 15-33, 25 euros, ISSN 0337-1301


1. Un écrivain engagé
2. Ses rapports avec les poètes du peuple
3. La défense du peuple
4. Avant la rencontre
5. Les visites de Béranger à Courier en prison
6. Quelques rencontres ultérieures
7. Propos de Béranger sur Courier

   « Béranger : une rénovation de la poésie de la chanson et sa perception en Russie », in Модернизм, постдернизм, антидернизм (Modernisme, postmodernisme, antimodernisme), Saint Pétersbourg (Russie), Université d’Etat (Faculté des Lettres), 2009, p. 166-170, 20 euros, ISBN 978-5-8465-0919-1


1. Introduction
2. Les raisons de sa notoriété internationale : la modernité
   2.1. L’esprit propagandise
   2.2. L’esprit réaliste
   2.3. L’esprit poétique
3. L’accessibilité en Russie
   3.1. Par les traductions
   3.2. Par les penseurs
   3.3. Par la presse et les encycopédies
   3.4. Par les études de Daniline
4. Conclusion
 
   « Béranger et son réseau épistolaire », in Mémoires, Tours, Académie des Sciences, Arts & Belles-Lettres de Touraine, 2009, t. XXI, p. 97-114, ISSN 1153-1118


1. Béranger et sa correspondance
2. Pierre-Fidèle Bretonneau
   2.1. Une rencontre tourangelle
   2.2. Entre pathophobie et véritable maladie
   2.3. Béranger préoccupé par la santé de ses amis
   2.4. Les connaissances médicales
3. Savinien Lapointe
   3.1. Une rencontre salvatrice
   3.2. Le soutien
   3.3. Le véritable Béranger
4. Une lettre inédite

   Aux sources des décors balzaciens : l’ombre et la lumière, Paris, Le Manuscrit, 2009, 10,90 euros, ISBN 978-2-304-03134-8


Préface. Un essai critique postmoderne
I. Paysages tourangeaux et parisiens
II. Le ciel de sa naissance
III. La lumière tourangelle
IV. L’austérité d’un collège vendômois
V. Retour aux sources
VI. Difficultés parisiennes
VII. La « dilecta »
VIII. Une sombre rue
IX. Promenades et travail nocturne intensif
X. Les retraites tourangelles
XI. Aux sources des décors
XII. Jeu de cache-cache
XIII. Pour l’amour d’une comtesse
XIV. Désir de mariage
XV. L’épuisement au travail
XVI. La tranquillité de sa chambre

   « Indépendance et décolonisation dans l’œuvre de Loys Masson,  in Αιολικα Γραμματα (Lettres Eoliennes), traduction en grec de Katherina Valetas, Callithea (Grèce), Costas Valetas, nov. 2009, p. 31-34, 10 euros



1. Les années de misère
   1.1. L’expatriation
   1.2. Le résistant clandestin
2. Une vision prophétique
   2.1. L’espoir d’un nouveau jour
   2.2. Une arme « blanche »

Actualités  
  Vendredi 17 février 2017, 11h00, Université de Sfax (Tunisie), communication sur « Apport ethnologico-linguistique de Tales of Heritage I & II » à l'occasion du colloque international sur « Hédi Bouraoui entre l'ancien et le nouveau ».

JE SUIS CHARLIE-HEBDO : Sous la Monarchie de Juillet, le poète Savinien Lapointe choisit, dans la poésie sociale « L’Infanticide » (1840), le « tranchant de [son] vers » au sous-entendu « tranchant du fer » comme arme de combat littéraire contre les iniquités de son temps. Par ailleurs, dans la poésie satirique « Les Factieux » (1849), il livra cette pensée magnifique et criante de vérité à propos de la liberté : « La liberté n’est pas une œuvre d’attentat. / Ce n’est pas seulement commettre un fratricide ; / Mais qui tue en son nom devient liberticide ! / Sachez faire accepter, non imposer nos droits. »
Il y a, dans cette sage parole poétique, un écho à l'actualité récente. Premièrement, par une compréhension d'analogie en remplaçant le terme « liberté » par « conviction » au nom de laquelle « celui qui tue en son nom devient » la négation de celle-ci. Deuxièmement, par une compréhension d'opposition puisque ce ne fut point la liberté le moteur des attentats mais au contraire la liberté qui en fut la cible. Quoi qu'il en soit, la liberté ne revient point à faire n’importe quoi n’importe comment. Les évènements des 7, 8 et 9 janvier 2015, les coups reçus par Charlie-Hebdo et les autres, retentissent dans le Monde comme une atteinte à la liberté de pensée, d’expression et même de confession.
La démocratie, avec ses qualités et ses défauts, s’en trouve au contraire renforcée. Ceux qui ont commis cet acte infâme, barbare, raciste, sont incapables de réflexion en ayant été les bras armés de groupuscules mal intentionnés en réalité éloignés des préceptes d’un Dieu miséricordieux. Preuve est faite, une fois encore dans l’Histoire, comme le remarquait déjà à la Renaissance l’Humaniste François Rabelais dans son Pantagruel (chapitre 8), que « science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».
Vive la liberté ! Vive la paix ! Vive la diversité !
 
Bouton "J'aime" de Facebook  
   
Publicité  
   
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=